946 personnes sauvées en seulement 24 heures | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

946 personnes sauvées en seulement 24 heures

946 personnes sauvées en seulement 24 heures : la plus vaste opération de sauvetage menée par les équipes de l’ONG SOS MEDITERRANEE, qui alerte à nouveau sur une situation « absolument-critique ».

Samedi 18 mars dans la soirée, après avoir reçu une première alerte, les équipes de SOS MEDITERRANEE ont procédé, vers 21 heures, au sauvetage de 22 hommes et 3 femmes (dont 5 mineurs) d’une barque en bois. Ces rescapés proviennent principalement d’Afrique de l’Ouest (Nigeria, Guinée, Gambie).

Plus tard dans la nuit, un deuxième sauvetage a permis de porter assistance à 100 personnes (92 hommes et 8 femmes, parmi lesquels 42 mineurs), également originaires d’Afrique de l’Ouest (Gambie, Mali, Sénégal…) et entassées dans un petit bateau en bois.

Opérations « massives »

À partir de dimanche 19 mars au matin, sept opérations se sont ensuite enchaînées presque sans interruption, permettant de sauver de la noyade 821 personnes : 704 hommes et 117 femmes et 201 mineurs originaires essentiellement d’Afrique de l’Ouest (Nigeria, Côte d’Ivoire) mais aussi du Bangladesh, de la Guinée, de la Gambie et du Mali. Le professionnalisme des équipes de SOS MEDITERRANEE, et les conditions météorologiques optimales, ont permis de mener ces sauvetages massifs dans de bonnes conditions et d’éviter la panique. Les sauveteurs ont mené les quatre dernières opérations en coopération avec l’ONG Life Boat, dont le bateau Minden a une capacité d’accueil plus limitée que celle de l’Aquarius.

« La situation reste absolument critique en Méditerranée, analyse Sophie Beau, directrice générale de SOS MEDITERRANEE France. Nous ne sommes qu’en mars, et nos sauveteurs ont recueilli ce week-end près de mille personnes sur l’Aquarius, doublant sa capacité théorique d’accueil. Nous le répétons une fois de plus : face aux départs massifs dès qu’une fenêtre météo le permet, il faut augmenter la capacité de sauvetage en mer ! La priorité absolue de tous les États, de toutes les agences et de toutes les institutions européennes, doit être la préservation de la vie humaine ; des milliers de vies en dépendent « , précise-t-elle.

Une évidente solidarité s’est par ailleurs développée à bord de l’Aquarius, les premiers rescapés ayant activement participé au sauvetage des suivants (en distribuant des kits de survie, par exemple). Le « shelter » (refuge) de l’Aquarius, qui abrite les femmes et les rescapés les plus fragiles, est désormais plein de même que tous les différents ponts qui peuvent accueillir les naufragés. L’Aquarius fait route vers le port sicilien de Catane, où il devrait arriver mardi matin. A son bord, 946 personnes dont 818 hommes et 128 femmes ; et 248 mineurs parmi lesquels 214 sont des mineurs non accompagnés et 8 sont des enfants de moins de 5 ans.

Au total, 15.022 personnes ont été secourues en un peu plus d’un an, depuis le 26 février 2016, dont 10.693 d’une embarcation en détresse et 4.329 après un transbordement. Sur les trois premiers mois de 2017, ce sont déjà 3.761 personnes qui ont été accueillies sur l’Aquarius.

19/03/2017

Auteur: Diasporaenligne.net

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=50680

Répondre

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES