Arrivées de migrants en Europe par la Méditerranée : 44 209 ; décès en mer 1 096 | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

Arrivées de migrants en Europe par la Méditerranée : 44 209 ; décès en mer 1 096

Suisse – D’après l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, au 26 avril 2017, 44 209 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer. La grande majorité sont arrivés en Italie et le reste en Grèce, à Chypre et en Espagne. Au 3 mai 2016, ils étaient 182 022.

L’OIM a appris cette semaine qu’après une brève accalmie suite à une augmentation des départs de bateaux depuis la Libye mi-avril, les efforts de sauvetage – et le nombre de décès signalés de migrants – se sont fortement intensifiés dans le canal de Sicile. Christine Petré, de l’OIM en Libye, a déclaré jeudi 4 mai que les médias libyens faisaient état de 19 corps de migrants qui auraient été découverts par des pêcheurs au large des côtes de la ville de Subratah. Elle a par ailleurs déclaré que l’OIM avait confirmé le repêchage d’un autre corps à l’est de la Libye près de Tobruk, dont la découverte a été confirmée le 26 avril.

Flavio Di Giacomo, de l’OIM à Rome, a rapporté, cette semaine, que les corps d’au moins six migrants ou réfugiés ont été découverts lors d’une opération menée par le Prudence, navire de MSF. Jeudi, l’OIM a également appris par les réseaux sociaux qu’une opération de sauvetage de deux bateaux surchargés était en cours dans les eaux à proximité. Les sauveteurs qui twittaient depuis leur navire ont montré des photos d’au moins deux passagers blessés par balles. L’une des victimes serait décédée.

Le projet de l’OIM sur les migrants disparus attend toujours la confirmation de bon nombre de ces décès. Ainsi, aujourd’hui, le nombre de décès dans la Méditerranée (1 096) doit être considéré comme une estimation à la baisse. Selon les informations reçues cette semaine, l’OIM estime qu’au moins 120 décès supplémentaires seront à déplorer, ce qui porterait le nombre total de décès à plus de 1 200 en date du 3 mai, soit à peine moins que les 1 379 décès recensés dans la Méditerranée à la même date en 2016.

Le décompte de l’année dernière comprend près de 340 décès de plus qui avaient été enregistrés le long de l’itinéraire de la Méditerranée orientale reliant la Turquie à la Grèce. Dans le même temps, on dénombrerait 120 décès de plus que l’année dernière sur l’itinéraire de la Méditerranée centrale reliant l’Afrique du Nord à l’Italie, soit en moyenne un migrant de plus chaque jour.

En termes d’arrivées, pour le mois d’avril, l’OIM à Rome fait état de 37 034 arrivées en Italie (voir tableau ci-dessous), soit 10 000 arrivées de plus qu’en 2016 ou 2015. En moyenne, le rythme du flux migratoire de cette année en provenance d’Afrique du Nord s’élève à environ 310 hommes, femmes et enfants par jour, contre 218/jour en 2015 et 232/jour en 2016.

L’OIM à Rome a également publié un communiqué concernant des actes de vandalisme qui se sont produits jeudi 4 mai dans certaines de ses infrastructures. « Le Bureau de coordination de l’OIM pour la Méditerranée a été témoin d’un incident de vandalisme aujourd’hui, perpétré par un mouvement italien de droite, Forza Nuova », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « Certains manifestants ont occupé l’espace extérieur de la Mission de l’OIM à Rome, après avoir déroulé une banderole à l’entrée affichant un slogan contre les ONG qui réalisent des opérations de recherche et de sauvetage dans la Méditerranée. Les manifestants ont lancé des fumigènes et ont crié des slogans contre la migration et se sont même moqués d’un de nos migrants bénéficiaires qui arrivait au Bureau de l’OIM. »

« Nous déplorons les attaques d’aujourd’hui perpétrées contre nos bureaux à Rome par des individus malavisés. Cet acte de vandalisme met en évidence la propagation dangereuse de la xénophobie et la nécessité de combattre le discours anti-migrant toxique à travers des politiques saines et sensibles afin de gérer les enjeux croissants de gestion des migrations dans la Méditerranée », a déclaré William Lacy Swing, Directeur général de l’OIM.

D’après l’OIM à Athènes, au 3 mai, 5 316 migrants sont arrivés en Grèce par la mer, soit en moyenne 44 par jour depuis le début de l’année. Ces derniers jours, l’OIM à Athènes a commencé à observer des signes d’augmentation du rythme des arrivées. Cette semaine, l’OIM rapporte que les garde-côtes helléniques ont mené à bien au moins deux opérations de recherche et de sauvetage ayant permis de sauver 65 migrants en route pour Lesbos. Lundi, l’OIM a appris que 116 migrants étaient arrivés par la mer sur l’île de Chios tandis que 90 ont débarqué à Lesbos mercredi.

A travers le monde, le projet sur les migrants disparus fait état de 1 668 décès au 3 mai (voir tableau ci-dessous). La région méditerranéenne représente la plus grande proportion de décès, soit environ les deux tiers du total. Au moins huit personnes se seraient noyées au large des côtes de République dominicaine, portant à 89 le nombre total de noyades dans les Caraïbes cette année, soit 50 de plus que pour tout 2016.

Le projet de l’OIM sur les migrants disparus a également signalé la découverte de huit victimes déshydratées dans le désert près de la frontière entre le Nigéria et la Libye. Cinq de ces victimes étaient des enfants.

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=52049

Les commentaires sont fermés

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES