Au pays des “Lions”, les “Lions” sont rois | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

Au pays des “Lions”, les “Lions” sont rois

Le Sénégal est un pays particulier où le mérite est souvent relégué au second plan. Les autorités viennent de nous démontrer qu’il y a “Lion” et “Lion”.

Par exemple, l’Etat déroule le tapis rouge aux “Lions” du football, qui n’ont encore rien gagné et qui vont, pour la énième fois, à la conquête de la Coupe d’Afrique des Nations (Can). Pendant ce temps, d’autres “Lions”, ceux du beach soccer, 4 fois champions d’Afrique, sont considérés comme quantité négligeable par les autorités de ce pays.

Lorsque la bande à Aliou Cissé doit aller participer à une compétition continentale, c’est Macky Sall, lui-même, qui leur donne le drapeau national et les galvanise au nom de la République. Quand il s’agit des “Lions” du beach soccer, le Président n’a pas leur temps. Le ministre des Sports, Matar Ba, peut s’atteler à la tâche.

Si tous les moyens sont mis à la disposition des coéquipiers de Sadio Mané : vol spécial ou voyage à bord de l’avion présidentiel avec des primes conséquentes, les “Lions” du beach soccer, eux, peuvent végéter dans les aéroports et même être expulsés de leur hôtel.

Malgré tout, même s’ils se démènent pour ramener la Coupe d’Afrique des Nations (Can) pour la 4e fois, en battant en finale le pays organisateur (Le Nigéria) sur la marque de 8 à 4, les autorités ne les traitent pas avec les égards qui leur sont dus.

Le président s’est juste contenté de leur renouveler ses “chaleureuses félicitations”, tout en demandant aux “Lions” d’Aliou Cissé de “s’inspirer d’eux pour la Can 2017”. Ces “Lions” du beach soccer ne semblent pas mériter une réception au palais aux yeux des autorités. Des autorités qui, pourtant, reçoivent des chanteurs qui doivent se produire à Bercy.

Pourtant, “Lions” du football comme “Lions” du beach soccer sont des ambassadeurs du Sénégal, qui défendent à l’extérieur les couleurs de la Nation. Ils doivent être logés à la même enseigne. Et si quelqu’un doit être favorisé, ce doit être ceux qui gagnent. Mais ici, quand on gagne, on est négligé. Et quand on perd, on est adulé…

Auteur: Seneweb News – Seneweb.com

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=48097

Les commentaires sont fermés

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES