« Aziz accuse les anti-esclavagistes d’instrumentalisation politique » | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

« Aziz accuse les anti-esclavagistes d’instrumentalisation politique »

Quand on lit ou écoute les sorties médiatiques peu flatteuses pour l’image de la Mauritanie du général Mohamed Ould Abdel Aziz, on a forte impression qu’il est loin d’être un homme mature à fortiori le président de tous les mauritaniens. Quand un chef d’état se livre aux mensonges publics avec des accusations fantaisistes, gratuites sur ciel et terre, d’être responsable de son incompétence manifeste, de son échec face aux questions sociales qui minent le pays qu’il veut « politiser » à sa manière en vain, il ne pourra produire que des ragots. Aziz a montré à la terre entière ces carences intellectuelles politiquement d’un président et qu’il n’a pas honte de mentir mais nous lui disons….. Chaque chose a une fin.
-« Aziz accuse les anti-esclavagistes d’instrumentalisation politique »
Ah bon ? Pourquoi Ould Abdel Aziz refuse aux abolitionnistes le droit de faire la politique comme lui pour changer et combattre ce qu’il ne veut combattre ni reconnaître? C’est quoi la politique pour notre cancre président ? Est-ce qu’un crime de faire la politique en Mauritanie désormais? Il se prend pour qui ?? Bon Dieu !
Mohamed Ould Abdelaziz: « Pourquoi parle-t-on autant de cette question ? Pourquoi ceux qui soulèvent ce problème aujourd’hui ne l’ont-ils pas fait, il y a quinze ans ? Parce qu’ils ne sont plus aux commandes de notre pays et que, par dépit, ils veulent réveiller la question de l’esclavage. »
De primo, je ne comprends pas le président, comment réveiller quelque chose qui n’existe pas en un claquement de doigts comme une baguette magique ? Vous avez compris, cet homme se moque de lui-même. Ensuite, qui a servi Ould Taya plus qu’Aziz en personne ?
Nous demandons au général Ould Abdel Aziz de nous sortir sa circulaire, sa note de service ou sa déclaration qu’il avait signé au temps de Ould Taya, il y a 15 ans, exprimant son rejet de l’esclavage et ses séquelles au sein de l’armée Mauritanienne, à l’adresse de ses propres parents une lettre par exemple pour être crédible.
On se demande d’où nous sort cette bravoure de Ould Abdel Aziz qui se prend comme combattant acharné contre l’esclavage pendant qu’il emprisonne et persécute les militants abolitionnistes ? A-t-il eu la maladie d’Alzheimer au moment où Aziz faisait cette déclaration pendant qu’il séquestre depuis bientôt 2 ans des militants abolitionnistes dans la prison de Birmoghrein à (1200KM) de Nouakchott. Le ridicule n’a jamais tué un menteur.
Diko Hanoune
Auteur: Diasporaenligne.net

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=55981

Répondre

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES