Comment naissent et circulent les intox racistes sur les migrants à travers l’Europe ? | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

Comment naissent et circulent les intox racistes sur les migrants à travers l’Europe ?

La rédaction des Observateurs de France 24 a accueilli pendant deux semaines la journaliste turque Gülin Çavuş, qui travaille pour le site de vérification d’informations Teyyit. Le but de notre collaboration : lancer un projet d’étude des fausses informations sur les migrants.

Sur les réseaux sociaux, certains blogs ou dans la bouche des politiciens, les migrants sont régulièrement associés à la criminalité, à l’assistanat ou aux activités terroristes. Ces raccourcis s’appuient sur de fausses informations, souvent illustrées par des images manipulées, qui sont massivement partagées sur les réseaux sociaux.

L’objectif de notre étude est d’analyser les différentes fausses informations qui circulent sur les migrants et les réfugiés dans le monde, notamment en Europe. Nous avons notamment cherché à les quantifier et les comparer.

LIRE NOTRE ENQUÊTE : Copiées d’un pays à l’autre, comment les intox fabriquent des stéréotypes racistes sur les migrants

Dans notre émission, Gülin Çavuş revient sur deux exemples marquants que nous avons identifiés, et sur les premiers résultats de cette recherche.

Liselotte Mas, journaliste aux Observateurs de France 24, a collaboré avec Gülin Çavuş sur ce projet. Elle revient également sur les premiers enseignements de ce travail

« Ceux qui propagent ces intox ont des profils politiques différents selon les pays »

Liselotte Mas F24

Liselotte Mas F24

Voir le profil

J’étais très surprise, en étudiant les intox qui circulent dans des pays scandinaves ou en Turquie, de voir que leurs ressorts politiques sont parfois très différents de ceux des pays d’Europe de l’Ouest. L’exemple des images détournées de l’exode des Albanais, choisi par Gülin pour l’émission, le montre bien.

J’ai aussi remarqué au fil de nos recherches que ceux qui propagent ces intox ont des profils politiques différents. En Turquie, ceux qui alimentent cette désinformation ne sont pas forcément les plus conservateurs ou les plus nationalistes, comme peut l’être la fameuse « fachosphère » française. Il s’agit souvent de sympathisants de l’opposition, laïcs et « progressistes » qui voient dans l’afflux de Syriens un outil politique utilisé par Recep Tayyip Erdogan. Ils accusent notamment le président turc de faciliter la naturalisation de ces Syriens pour en faire de futurs électeurs de son parti. Cependant, comme la « fachosphère » en France, ils propagent en masse de fausses informations sur les supposés « privilèges » dont bénéficieraient les étrangers en matière d’aides sociales – qui viendraient désavantager les citoyens turcs.

« Une intox n’est pas forcément virale dans le pays où elle est censée se passer »

Même si je m’en doutais, le nombre de fausses informations sur les migrants m’a paru considérable, ce alors que nous n’avons bien sûr pas pu toutes les référencer. Aussi, c’était intéressant de voir que les intox étudiées ne sont pas forcément virales dans les pays où il est prétendu qu’elles se sont déroulées : ainsi des intox censées s’être passées en Allemagne (21 %) ou en Suède (13 %) étaient virales dans d’autres pays, notamment les États-Unis et le France.

Il y a plusieurs hypothèses pour expliquer ce phénomène. Celle qui nous a paru la plus probable est que l’Allemagne et la Suède ont été décrites dans les médias comme des exemples de pays accueillants et favorables à l’arrivée de migrants. Les propagateurs d’intox ont sans doute voulu faire croire qu’en fait, ça ne se passait pas si bien que ça. Pour ce qui est du nombre élevé d’intox repérées en France et aux États-Unis, on peut l’expliquer par les deux périodes électorales récentes générant habituellement un grand nombre d’intox, mais aussi au fait que nous maîtrisions l’anglais et le français, ce qui a facilité notre recherche dans ces deux langues.

http://observers.france24.com – Diasporaenligne.net

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=58090

Répondre

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES