En 2050, 90% de la population africaine sera affectée par l’émigration irrégulière (Rapport) | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

En 2050, 90% de la population africaine sera affectée par l’émigration irrégulière (Rapport)

limmigration-nest-pas-un-phenomene-nouveauLignedirecte.sn- Le rapport général du séminaire international sur la jeunesse, l’émigration irrégulière et développement, a révélé que d’ici à 2050, 90% de la population africaine sera touchée par les effets néfastes du phénomène de l’émigration clandestine.

Le phénomène de l’émigration n’est pas nouveau. Selon le rapport de la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (Confejes), l’émigration clandestine touche tous les continents. Cependant le document stipule que l’émigration clandestine n’a pas que des conséquences négatives. Elle peut être une bonne chose si elle est pratiquée suivant toute la légalité, souligne le texte. En 2050, projette le rapport général, 90% de la population africaine sera affectée par effets néfastes du phénomène de l’émigration clandestine.

D’après le rapport, les femmes et les jeunes sont beaucoup plus exposés au phénomène d’émigration. Parmi les recommandations de ce séminaire, figure le souhait d’accorder 3% des budgets nationaux à la jeunesse.

L’Union africaine interpellée

A l’issu de la présentation du rapport final du séminaire international sur la jeunesse, l’émigration irrégulière et développement, les membres de la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie ont invité l’Union africaine à inscrire la question migratoire dans son agenda politique. Toutefois, ils ont également demandé à la presse francophone de s’intéresser aux questions migratoires en vue de parvenir à une sensibilisation « significative » de jeunesse africaine, dans un monde marqué par les menaces terroristes.

La rencontre internationale de Dakar sur la jeunesse, l’émigration irrégulière et développement tenue du 17 au 20 octobre, a vu la participation des pays comme le Maroc, la Guinée-Bissau, le Niger, le Mali, le Burkina Faso, le Cameroun… Cet échange a permis aux participants de trouver un consensus afin de sensibiliser les Etats membres et de prévoir un plan d’action francophone en matière d’émigration irrégulière.

oct 20, 2016, Gaustin Diatta

Source : lignedirecte.sn – Diasporaenligne.net

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=45557

Les commentaires sont fermés

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES