En deux jours, les passeurs ont contraint 280 migrants à sauter dans la mer agitée (ONU) | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

En deux jours, les passeurs ont contraint 280 migrants à sauter dans la mer agitée (ONU)

Au total, 280  migrants  ont été contraints  par des passeurs de sauter dans la mer au cours des deux derniers jours , au large du Yémen. Le porte-parole du  secrétaire général , Stéphane Dujarric, a déclaré que les migrants qui ont été forcés  de sauter dans la mer dans deux incidents  “profondément troublants”

“Le secrétaire général a le cœur brisé par cette tragédie continuelle  “, a déclaré son porte-parole Stéphane Dujarric aux journalistes lors du briefing quotidien à New York.

Selon l’OIM, 160 migrants ont  été  forcés par les contrebandiers de sauter dans  mer aujourd’hui ( 10/08). Cinq corps ont été récupérés jusqu’à présent, et environ 50 sont portés disparus.

L’incident du 9 août

Ce dernier incident survient  à peine 24 heures après que les passeurs ont contraint plus de 120 migrants somaliens et éthiopiens à sauter  dans la mer alors qu’ils s’approchaient de la côte de Shabwa, un gouvernorat yéménite le long de la mer d’Arabie, entraînant la noyade d’environ 50 migrants. Les migrants espéraient rejoindre des pays du Golfe par le Yémen déchiré par la guerre.

Dans ce cas , la moyenne d’âge des passagers du bateau était de 16 ans. “Les survivants ont raconté à nos collègues sur la plage que le passeur les avait poussés à la mer croyant voir +(des représentants) des autorités+ près de la côte”, explique Laurent de Boeck, chef de la mission de OIM au Yémen. “Ils nous ont également dit que le passeur était déjà retourné en Somalie pour continuer son business et (…) ramener d’autres migrants au Yémen en (passant) par la même route”, selon un porte parole de l’OIM

Au total, 280  migrants  ont été contraints  par des passeurs de sauter dans la mer au cours des deux derniers jours , au large du Yémen. Le porte-parole du  secrétaire général , Stéphane Dujarric, a déclaré que les migrants qui ont été forcés  de sauter dans la mer dans deux incidents  “profondément troublants”

“Le secrétaire général a le cœur brisé par cette tragédie continuelle  “, a déclaré son porte-parole Stéphane Dujarric aux journalistes lors du briefing quotidien à New York.

Selon l’OIM, 160 migrants ont  été  forcés par les contrebandiers de sauter dans  mer aujourd’hui ( 10/08). Cinq corps ont été récupérés jusqu’à présent, et environ 50 sont portés disparus.

Auteur: Diasporaenligne.net

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=53461

Répondre

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES