FRANCE IMMIGRATION: « J’ai travaillé comme une machine pendant des années » | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

FRANCE IMMIGRATION: « J’ai travaillé comme une machine pendant des années »

BozanaSi Bozana accepte de témoigner à visage découvert, c’est que cette jeune femme d’origine bosnienne ne vit plus aujourd’hui dans la clandestinité.

Si Bozana accepte de témoigner à visage découvert, c’est que cette jeune femme d’origine bosnienne a obtenu un titre de séjour en 2010 et ne vit plus aujourd’hui dans la clandestinité. “Je m’étais toujours dit que le jour où je les aurais, je ferais la fête, mais en réalité, une fois mes papiers rangés dans mon sac, je me suis allongée sur mon lit et j’ai dormi pendant… 18 heures”, raconte-t-elle. Epuisée elle aussi d’avoir vécu “un long cauchemar” : “J’ai dû travailler comme une machine pendant des années, parfois pour 1 € de l’heure quand je gardais des enfants à domicile ou je faisais le ménage dans certaines familles qui pensaient plus à m’exploiter qu’à m’aider à sortir de cette situation qui me terrorisait”.

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=5226

Les commentaires sont fermés

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES