Francken favorable à une opération de l’UE pour retenir les migrants au sud de la Libye | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

Francken favorable à une opération de l’UE pour retenir les migrants au sud de la Libye

Le secrétaire d’Etat à l’Asile et la migration Theo Francken (N-VA) est favorable à une opération européenne permettant de retenir les migrants souhaitant arriver sur le continent à la frontière entre le Niger et la Libye, a-t-il affirmé jeudi avant une réunion européenne, en réponse à une proposition en ce sens formulée par l’Allemagne et l’Italie.

Le ministre allemand de l’Intérieur Thomas de Maiziere et son homologue italien Marco Minniti ont plaidé dans une lettre adressée à leurs collègues européens en faveur de la mise en place « le plus vite possible » d’une mission de l’Union Européenne visant à renforcer les frontières concernées. « Nous devons faire en sorte que des centaines de milliers de personnes ne tombent pas dans les mains de trafiquants d’êtres humains et risquent leur vie en Libye et en mer Méditerranée« , ont-ils argumenté.

Theo Francken se montre attentif à cette idée. « Ce sera nécessaire. On a énormément parlé des naufrages en Méditerranée, mais de très nombreuses personnes meurent également dans le désert du Sahara, dans leur route vers la côte libyenne« , explique le secrétaire d’Etat, dans une interview accordée à Belga. « On en parle peu, mais de nombreuses tragédies humaines s’y produisent.« 

Dissuader les candidats à l’exil

Selon Theo Francken, de très nombreux migrants qui souhaitent se rendre en Europe transitent via le Niger, « mais il y a parmi eux très peu de vrais réfugiés » qui ont une chance d’obtenir un titre de séjour. « Il est donc bien que l’on puisse essayer là-bas de leur expliquer qu’il ne vaut mieux pas poursuivre le voyage et qu’il serait préférable qu’il rebroussent chemin, car ils n’ont aucune chance d’obtenir le droit de rester (en Europe)« , ajoute M. Francken, qui reconnaît également que le situation en Libye reste « très instable« .

Le ministre de la Défense Steven Vandeput, également membre de la N-VA, avait plus tôt cette semaine jugé nécessaire l’interpellation des trafiquants d’êtres humains, non seulement dans les eaux territoriales, mais aussi sur le territoire libyen même, « mais la stabilité dans le pays fait défaut.« 

Auteur: Diasporaenligne.net

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=51924

Les commentaires sont fermés

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES