Grand angle: Vidéo : avec des migrants guinéens, à l’épreuve des Alpes | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

Grand angle: Vidéo : avec des migrants guinéens, à l’épreuve des Alpes

Des groupes de migrants se lancent régulièrement à l’assaut du col de l’Échelle, qui culmine à 1 762 mètres d’altitude dans les Hautes-Alpes, pour tenter de rejoindre la France depuis l’Italie. En 2016, ils n’étaient que quelques dizaines. Mais l’an dernier, près de 2 000 candidats à l’exil, majoritairement mineurs, ont emprunté cette route de neige et de glace. Nos reporters les ont suivis.

C’est dans la gare de Turin, en Italie, que débute notre reportage. Deux migrants originaires de Guinée embarquent à bord d’un train en direction de la station de ski italienne de Bardonecchia, à 5 km de la frontière française. Nous allons suivre leur périple vers la « route des glaces », à l’assaut des Alpes enneigées, dans le but de rejoindre la France.

Rapidement, des conditions météo extrêmes se mettent en travers de leur route. En ce début janvier, un mètre de neige est tombé en 24 heures, synonyme d’attente forcée. Dès que la météo le permettra, il leur faudra ensuite franchir à pied la frontière italo-française avant d’emprunter, à 6 km de là, le col de l’Échelle, qui culmine à 1 762 m d’altitude. Un périple dans le vent glacé, la neige et le froid, de jour comme de nuit.

Après les Alpes, la police

Côté français, Bruno Jonnard, pisteur en haute montagne et enfant du pays, part approvisionner le seul refuge de montagne qui se trouve sur la route. Dans son sac, des vêtements chauds et de la nourriture pour permettre aux migrants de passage de se réchauffer et de reprendre quelques forces.

Les volontaires de l’association « Tous migrants », quant à eux, partent en maraude récupérer les migrants, épuisés et transis de froid, qui viennent de traverser le col depuis l’Italie. On les croise souvent sur le bord de la route, gelés et paniqués à l’idée de se faire attraper par la police. Durant notre reportage, quatre personnes ont été recueillies par les bénévoles. Elles ont pu être transportées vers un centre d’accueil à Briançon, afin de recevoir de premiers soins.

Nous sommes enfin allés à la rencontre de familles qui accueillent de jeunes migrants mineurs au sein de leur foyer. Elles leur apportent un peu de réconfort et les accompagnent dans leurs démarches administratives afin qu’ils puissent poursuivre leur rêve d’une vie meilleure.

Diasporaenligne – diasporaenligne.net

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=58015

Répondre

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES