Histoire: LA VÉRITABLE ORIGINE DE LA NEGROPHOBIE DANS LE MONDE ARABE, BIEN AVANT L’ISLAM, BIEN AVANT LA TRAITE DES NOIRS | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

Histoire: LA VÉRITABLE ORIGINE DE LA NEGROPHOBIE DANS LE MONDE ARABE, BIEN AVANT L’ISLAM, BIEN AVANT LA TRAITE DES NOIRS

Comment est ce qu’un peuple, à la base négro-africain, peut-il être amené à haïr d’autres populations négro-africaines? Et pour parler dans un langage plus terre à terre, comment peut-on renier et haïr ses propres ancêtres? Aussi, comment est-ce qu’un peuple négro-africain peut-il haïr un peuple dont les ancêtres sont eux-mêmes des Négro-Africains? Voici le résultat des recherches que j’ai mené à ce sujet il y a quatre ans déjà :

On peut aisément déclarer que ceux qui écrivent l’Histoire et établissent des programmes scolaires falsifiés et pourtant enseignés dans les écoles à travers le monde, sont à la base même de cette négrophobie manifestée dans certaine partie du monde arabe. Ils l’ont créée et la perpétuent:

En effet, l’histoire, la vraie, nous révèle pourtant que ce sont les ARYENS, une population blanche venue de la Sibérie et de la Mongolie et qui pénétra la péninsule arabique par l’Iran vers -1400 avant notre ère qui est à l’origine de cette haine pour la race noire.
Car lorsque les Aryens arrivèrent en Iran, ils y trouvèrent une civilisation négro-africaine puissante qui s’était installée dans la région au moins 5000 ans avant leur arrivée: les Elamites. (source: les fouilles archéologiques sur le site Shahr-e-Soukhteh).

En y instaurant leur spiritualité, empreinte de racisme (source: les versets du Rig Veda) et en donnant naissance à une population métissée par le viol des femmes autochtones, les Aryas (ou Aryens) ont au fil des générations crée le racisme anti-noir dans le monde arabe, puisqu’ils vont s’y étendre… Ainsi, cette population métissée sera à l’origine des Iraniens modernes. Et ce sont les Aryens qui vont baptiser « IRAN » ce territoire qu’ils vont envahir (etymologiquement, « Iran » signifie « le pays des Aryens »).

Homère fait référence aux Elamites, premiers habitants de l’Iran, en affirmant clairement que ce sont des descendants d’une famille princière éthiopienne qui régna au sud de l’Egypte.
En effet, les Grecs de l’époque d’Homère ne renient en aucun cas la présence d’une civilisation négro-africaine puissante dans cette région que nous connaissons aujourd’hui comme l’Iran. D’ailleurs, Hérodote nomme l’une des ville d’Elam, qui en réalité s’appelle Suse (ou Susiane, actuel Khuzistan: « terre des Koushites ») « la cité de Memnom », qui n’est autre que le roi noir qui règne sur la région et pour qui il a une si grande admiration qu’il en possède le buste, un buste affichant les caractéristiques négroïdes de Memmon (voir sur l’image, au coin supérieur droit).

Memnom est cité dans l’Odyssée d’Homère dans l’épisode de la guerre de Troie. Son nom signifie en grec ancien « celui qui tient bon ». Et sur certaines représentations de l’époque, il est bel et bien noir. Mais sur d’autres, on le blanchit volontairement. Triste est d’ailleurs de constater que lorsque l’on étudie l’Illiade et l’Odyssée à l’école, on insiste que trop peu sur le caractère négro africain du grand Memnom.

Ce sujet, passage obligé et essentiel pour nous amener à comprendre certaines vérités sur les monarchies occidentales, je l’ai traité dans mon ouvrage « Du Sang Bleu à l’Encre Noire ».

Natou Pedro Sakombi

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=55687

Répondre

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES