IMAGES: Les terrains d’aviation les plus incroyables au monde | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

IMAGES: Les terrains d’aviation les plus incroyables au monde

Atterrir ou décoller n’est pas une partie de plaisir pour tous les passagers et encore moins pour les pilotes. Sur certains aéroports, cela tient parfois de l’exploit.Aéroport dangereux

Un aéroport devrait être large et donner confiance aussi bien aux pilotes qu’aux passagers. Mais dans les faits, certains sont devenus légendaires, comme celui de Kai Tak à Hong Kong qui ne possédait qu’une seule piste enclavée entre les bâtiments de la ville et la baie de Kowloon.

A l’époque, les avions se rapprochaient dangereusement des toits lors des phases d’atterrissage. L’approche a été facilitée avec la construction d’une grande île artificielle du nom de Huan Fu Zu en 1998.

D’autres aéroports se retrouvent dans des endroits inimaginables et le site Popular Mechanics s’est amusé à identifier les plus insolites d’entre eux. (Newsnet)

Antilles néerlandaises
L’aéroport Juancho E. Yrausquin Airport à Saba dans les Antilles néerlandaises. La piste est tellement courte qu’elle en est dangereuse même pour un Cessna et après, c’est le plongeon. Sans compter les flots et les rafales de vent.

Norvège
Le Svalbard Lufthavn en Norvège a été bâti sur du permafrost. Problème: avec le réchauffement climatique, le revêtement se déforme car le sol n’est plus gelé.

Petites Antilles
Le Princess Juliana International Airport à St. Maarten fait la joie des baigneurs, qui voient les avions passer à quelques mètres. La piste commence juste derrière la petite plage et la route.

Courchevel
L’Aérodrome de Courchevel (France) long de 537 mètres avec une déclivité de 18,66%. Il nécessite une licence spéciale.

São Paulo
L’Aeroporto de Congonhas au cœur de São Paulo (Brésil). Il est bâti sur un tertre artificielle. Décollage et atterrissage se font sur des pistes parallèles.
Image: Mariordo / Wikimedia

Antarctique
L’Ice Runway de la station Mc Murdo dans l’Antarctique. Plus une piste sur glace qu’un véritable aéroport.
Image: Wikimedia

Bangkok
Le Don Mueang Airport à Bangkok, un aéroport classique… sans son golf de 18 trous situé entre les deux runways. Pour raisons de sécurité, l’accès au club est des plus stricts.
Image: thaiflyingclub.com

Madère
L’Aeroporto da Madeira (Portugal) ne faisait que 1500 mètres de long mais il a été rallongé à 2700 mètres, à coups de piliers.
Image: Jarle Vines / Wikimedia

Gibraltar
L’aéroport de Gibraltar a gagné quelques mètres sur la mer, pratique désormais courante, mais ce qui l’est beaucoup moins, c’est qu’il est traversé par une rue, la Winston Churchill Avenue, l’artère la plus fréquentée de ce territoire britannique. Des barrières se baissent pour arrêter le trafic à l’approche d’un avion.
Image: Wikimedia

Osaka
Le Kansai Airport à Osaka (Japon) est situé en pleine mer, à cinq kilomètres du rivage, sur un îlot artificiel. Les ingénieurs ont intégré le risque d’un séisme dans sa conception mais pas celui du réchauffement climatique. Dans 50 ans, l’aéroport pourrait se retrouver sous les eaux.
Image: Wikimedia

Hong Kong
Le Kai Tak Airport à Hong Kong a longtemps fait figure d’épouvantail avec son approche au raz des toits. Il a été remanié en 1998 avec l’adjonction d’une île artificielle.
Image: Keystone

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=13669

Les commentaires sont fermés

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES