Immigration: Californie : Un Sénégalais en quête d’asile, entre la vie et la mort | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

Immigration: Californie : Un Sénégalais en quête d’asile, entre la vie et la mort

Saliou Ndiaye est entre la vie et la mort. Ce jeune Sénégalais (33 ans) arrivé aux États-Unis en 2016, a tenté de mettre fin à ses jours alors qu’il était placé dans un centre de détention d’immigrés en situation irrégulière en Californie. Son incroyable histoire est rapportée par le Washington’s Top News.

Il est l’ainé d’une famille de 15 enfants. La fratrie vit à Touba. « C’est notre grand espoir. Tout ce qu’il a fait c’est pour soutenir sa famille », avance son père, Mor Ndiaye, qui prie pour revoir son fils sain et sauf.

Aujourd’hui, ce dernier lutte contre la mort, accroché à des tubes respiratoires. Saliou Ndiaye, tailleur de son état, est parti à l’aventure en 2013. Il atterrit au Brésil avant de tenter, trois ans plus tard, le rêve américain. Mais celui-ci, se transforme très vite en cauchemar.

À la suite du rejet de sa demande d’asile, il se retrouve dans un camp pour immigrés en situation irrégulière. Une année de détention plus tard, gagné par le désespoir, il tente de mettre fin à ses jours. En vain.

Mais Saliou Ndiaye, n’est pas au bout de ses peines. Alité, il est aujourd’hui expulsé du centre. Son avocat a saisi un juge américain pour obtenir sa réintégration. Sa ligne de défense : on n’expulse pas une personne inconsciente. Ses parents, depuis Touba, croisent les doigts, espérant un miracle.

Selon le Dr Marc Stern, un ancien expert médical du Bureau de la sécurité intérieure, le gouvernement américain est coutumier du fait. Il a l’habitude d’expulser les immigrés malades afin d’éviter de payer les frais médicaux coûteux que les hôpitaux sont obligés d’assurer pour les patients pauvres.

Dans certains cas aussi, le gouvernement peut être amené à libérer les migrants gravement malades car, les cas de décès en détention doivent faire l’objet d’une enquête et être signalés au Congrès et aux médias.

Lauren Mack, porte-parole du service de l’Immigration, indique que le rapport sur l’affaire Ndiaye avait été rédigé conformément aux normes de l’agence. Les défenseurs des droits des migrants qui se sont saisis de l’affaire, ont exprimé leurs inquiétudes quant à la libération des détenus malades. Ils rappellent l’affaire Guelema en 2015 : un migrant éthiopien hospitalisé pour une infection alors qu’il était en détention en Alabama. Il a été gardé par les autorités pendant près d’un an et libéré moins de deux mois avant sa mort.

Saliou Ndiaye souffre. Il est hospitalisé au centre médical régional d’Arrowhead, dans la ville de Colton, au sud de la Californie. Maintenu en vie au moyen d’un tube, qui l’aide à respirer et à se nourrir.

Auteur: Diasporaenligne News – diasporaenligne.net

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=55905

Répondre

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES