« La Palestine appartient aux Palestiniens » : et ce sont des juifs qui le disent ! | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

« La Palestine appartient aux Palestiniens » : et ce sont des juifs qui le disent !

La récente déclaration du président américain de reconnaître Jérusalem-est comme capitale de l’état sioniste incite à se pencher sur la revendication des israéliens d’estimer que le peuple juif est le seul habilité à vivre en Terre Sainte.

Afin de rester le plus neutre possible, accordons la parole à trois Rabbins Dovid Weiss, Moshe Beck et Moishe Arve Friedman appartenant tous au mouvement religieux « Neturei Karta ». Selon ces religieux et bien d’autres, l’ «  Etat d’israël est contraire à la Torah  », et la «  Palestine appartient aux Palestiniens  », que dire alors de Jérusalem !

Durant des siècles, les juifs et les Arabes ont vécu en Palestine en parfaite harmonie jusqu’au moment de la création de l’état sioniste et de l’occupation des terres appartenant aux Palestiniens. Ces religieux qui combattent farouchement le sionisme, nous dévoilent les dessous d’une affaire qui n’a rien de religieux, comme veulent nous le faire croire les différents gouvernements sionistes qui se sont succédé au pouvoir, il s’agit d’une conquête économique avec pour arrière fond une histoire d’argent.
Les membres de Neturei Karta critiquent ce judaïsme prôné par les sionistes, qu’ils considérent comme un crime et une honte et une «  usurpation perpétrée au nom de la religion juive  ».
Ils répondent à ceux qui disent que «  la Terre Sainte appartient aux juifs  », que revendiquer cette terre est une véritable « escroquerie » .
« Neturei Karta » signifie « gardiens de la cité » par opposition aux forces armées israéliennes qui sont des éléments « destructeurs ». Accusés d’être des traîtres voire des criminels par les sionistes, les religieux n’en considèrent pas moins que l’idée même d’une souveraineté temporelle juive est contraire à l’enseignement de la Torah.

Pendant des siècles, alors que les Arabes peuplent la Terre Sainte, des juifs pieux sont arrivés du monde entier pour s’installer à Jérusalem aux côtés des Arabes, avec un afflux plus prononcé vers la fin du XIXe siècle.
Selon ces juifs, la promesse divine révélée sur le Sinaï, concernant la possibilité pour les juifs de vivre un jour sur la Terre Sainte, n’avait rien à voir avec un privilège inconditionnel. Bien au contraire, leurs péchés devaient les mener à l’exil et à des châtiments cruels.
Une mission à laquelle ils ont failli, car au lieu de cela, les sionistes ont fait fi de la parole divine et ont instauré par la violence un « état juif ».
Le sionisme s’est imposé à l’Amérique et à l’Occident en les asservissant et en permettant de donner une dimension mondiale au conflit.

L’holocauste et l’antisémitisme sont les clés de voûte de leur politique d’intimidation, les sionistes exigeant sans cesse des « réparations » aux uns et aux autres pour leur soi-disant participation à la Shoah sans oublier les « indemnités pour préjudice morale » s’élevant à des centaines de millions d’euros. Le sionisme s’est bâti sur les humiliations et les pressions, une arrogance qui a permis une énorme accumulation de richesses et de pouvoirs.
Mais le rabbin, Moishe Arve Friedman a la solution : «  Une fois l’Etat d’Israël démantelé, nous sommes convaincus que les citoyens de toute confession auront leur place dans le nouvel Etat, s’ils respectent les lois  » car selon lui , «  La Palestine appartient aux Palestiniens et l’idée d’une solution provisoire avec deux Etats côte à côte n’est ni juste ni viable.  »
Et c’est un juif qui le dit…

Et pour ceux qui auraient encore un petit doute, voici en résumé la preuve historique que la Palestine appartient bien au peuple palestinien :

- 1200 av JC : Les enfants d’Israel persécutés par Le Pharaon et sauvés par Moïse refusent de rentrer dans la ville et doivent errer dans le désert pendant 40 ans
- 1000 av JC : (env) Le Prophète David et son fils Salomon mettent en place un royaume Monothéiste. Durant quatre siècles ponctués de désobéissance aux Prophètes et de retour ponctuel au paganisme, Dieu les punit en laissant les troupes païennes envahir la ville.
- 587 av JC : Les Babyloniens prennent la ville, Nabuchodonosor détruit le temple. Les enfants d’Israël sont envoyés à Babylone où ils sont réduits en esclavage et Jérusalem est détruite.
- 517 av JC : Les perses zoroastriens prennent la ville (Cyrus sûrement monothéiste)
- 500 av JC : Gouvernance païenne
- 400 av JC : Gouvernance païenne
- 332 av JC : Les grecs païens conduits par Alexandre conquièrent la ville. À sa mort, les descendants des généraux Séleucos et Lagos se disputent la succession et assurent la continuité hellénistique
- 300 av JC : Gouvernance païenne
- 200 av JC : Gouvernance païenne
- 100 av JC : Gouvernance païenne
- 140 av JC : Après la longue révolte des Maccabés, les israélites se dotent d’un état sous la dynastie des Hasmonéens
- 100 av JC : Dynastie des Hasmonéens
- 63 av JC : Les enfants d’Israël sont tellement divisés qu’ils demandent l’intervention des romains païens.
1 : Naissance présumée de Jésus
70 : Destruction du temple par les Romains
100 : Domination de la Rome païenne
200 : Domination de la Rome païenne
300 : Domination de la Rome païenne
337 : L’empire romain devient progressivement chrétien depuis la conversion de Constantin
614 : Les perses Sassanides prennent la ville
629 : Les Romains reprennent la ville sous le commandement d’Heraclius
638 : Le Calife Omar prend la ville sans combat, la ville devient musulmane. La première mosquée de la ville y est construite.
661 : Proclamation du Califat Omeyyade, Jérusalem est une ville musulmane sous souveraineté Omeyyade
670 : Les juifs, indésirables jusqu’avant et chassés, qui furent autorisés à revenir par Omar, construisent la première synagogue de la ville
700 : Ville musulmane sous souveraineté Omeyyade
750 : Les Omeyyades sont destitués, la ville musulmane passe sous souveraineté Abbasside
800 : Ville musulmane sous souveraineté Abbasside
900 : Ville musulmane sous souveraineté Abbasside
978 : La ville passe entre les mains du Califat Chiite Fatimide
1000 :Ville musulmane sous souveraineté Fatimide
1073 :Les Seldjoukides prennent la ville
1098 : Reconquête Fatimide par le vizir Al Afdal
1099 : Les Croisés prennent la ville
1187 : Saladin, après 13 ans de lutte acharnée à unir les musulmans, reprend la ville
1200 : Ville musulmane sous autorité Ayyoubide
1229 : Refondation du Royaume de Jerusalem par le traité de Jaffa
1244 : Les Khwarezmiens chassés de Perse par les Mongols prennent Jérusalem et sont rejoins par les Ayyoubides
1259 : Suite à la bataille de Ayn Jalout, les Mamelouk Égyptiens conduits par Baybars se rendent maître de Jerusalem
1300 : Ville musulmane sous souveraineté Mamelouke
1400 : Ville musulmane sous souveraineté Mamelouke
1500 : Ville musulmane sous souveraineté Mamelouk
1516 : Les Ottomans sous le commandement de Yavuz Selim se rendent maîtres du Proche-Orient et entrent dans Jérusalem
1600 : Ville Musulmane sous souveraineté Ottomane
1700 : Ville Musulmane sous souveraineté Ottomane
1800 : Ville Musulmane sous souveraineté Ottomane
1900 : Ville Musulmane sous souveraineté Ottomane
1917 : Après trois ans de campagnes militaires successives coalisant la France, le Royaume-Uni, leurs empire coloniaux, Allenby rentre dans Jerusalem le 18 décembre
1948 : Déclaration d’indépendance de l’entité sioniste, partition de la ville en deux, la partie Ouest sous autorité juive, la partie Est sous autorité Arabe
1967 : Invasion illégale de Jerusalem Est par les troupes israéliennes qui redécouvrent le mur des lamentations
2017 : Un demi siècle après l’occupation illégale de la partie Est de la ville, les Arabes musulmans sont encore présents dans la ville, y vivent et sont plusieurs dizaines de milliers à prier chaque jour dans le troisième lieu saint de l’Islam
Conclusion : Jérusalem n’est pas la capitale des enfants d’Israel qui ont refusé de rentrer dans cette ville sous Moise, ont désobéis aux Prophètes et aux Rois, ont fait rentrer les Romains païens qui au final les ont chassé.

alnas.fr

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=56130

Les commentaires sont fermés

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES