Le 25ème amendement pourrait déclarer Trump déficient mental – Français / English | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

Le 25ème amendement pourrait déclarer Trump déficient mental – Français / English

Au milieu des protestations généralisées et des signes inquiétants de dysfonctionnement dans l’administration du président élu Donald Trump, des millions à travers les États-Unis se demandent probablement comment, ou si, il est possible d’évincer le milliardaire de la Maison Blanche avant les élections présidentielles de 2020. Bien qu’il y ait eu longtemps des discussions sur les audiences de mise en accusation, une théorie préférée cette semaine pour enlever Trump du pouvoir implique le 25ème amendement à la Constitution.

L’amendement a été approuvé en 1967 et a été mis en place à la suite de l’étonnante mort de 1963 du président John F. Kennedy, assassiné à Dallas. La Constitution n’avait jamais officiellement établi un plan de succession qui précisait comment un vice-président devait prendre le pouvoir au cas où un président ne serait plus en mesure d’exercer ses fonctions. Jusqu’à l’amendement, les vice-présidents ont effectivement pris le relais à cause d’un précédent établi par le vice-président John Tyler en 1841, selon le National Constitution Center. Le 25e amendement a clairement précisé qu’un vice-président a pris la relève si un président est mort, a démissionné ou, ce qui est important, a été démis de ses fonctions. L’amendement a ouvert la porte pour le renvoi si un président était jugé incapable de fonctionner, différente d’une audience de mise en accusation qui se concentre généralement autour d’enquêter si un président a agi illégalement pendant son mandat.

 Il ya deux options pour supprimer un président mentalement impropre, qui ont été mis en place étape par étape par Fusion. La première option nécessite une majorité du cabinet du président – des postes comme le secrétaire d’État et le secrétaire de la défense – se joindre avec le vice-président pour déclarer le président est inapte. La deuxième option exige que le vice-président convaincre une majorité de la Chambre des représentants et le Sénat de décider que le président est inapte. Les deux chambres du Congrès soumettent ensuite une lettre indiquant une telle chose, qui enlève le président du pouvoir. Dans les deux cas, le président peut alors soumettre une lettre affirmant qu’il est apte à l’exercice de ses fonctions, ce qui oblige ensuite une session extraordinaire à voter sur la question. Une fois que cette session extraordinaire est appelée, ceux qui tentent de renverser le président, dans ce cas Trump, aurait 21 jours pour convaincre une majorité des deux tiers des deux chambres du Congrès à voter pour garder Trump sur le bureau ovale.

Bien que cela puisse sembler comme un long shot, beaucoup naviguent vers elle. Le correspondant libéral «GQ», Keith Olbermann, l’a appelé une mise en accusation instantanée, une sorte de «clause folle». « Pour mon argent, il est fou – ne pouvait pas passer un test de santé mentale, livre ouvert », Olbermann dit. « Mais bien sûr, la section quatre du 25e amendement ici ne dit pas« noix »- ou altérée, ou irrégulière ou déséquilibrée ou insalubres ou bipolaire ou narcissique ou sociopathe ou psychopathe.Il ne dit que« le président est incapable d’exercer les pouvoirs Et les devoirs de son bureau.

27/01/ 2017

Diasporaenligne.net – Français

25th Amendment Could Declare Trump Mentally Unfit

Amid widespread protests and worrying signs of dysfunction in the administration of President-elect Donald Trump, millions across the United States are likely wondering how, or if, it’s possible to oust the billionaire from the White House before the 2020 presidential election. While there have long been talks of impeachment hearings, a favorite theory this week for removing Trump from power involves the 25th amendment to the Constitution.

The amendment was approved in 1967, pushed into existence in the wake of the stunning 1963 death of President John F. Kennedy, who was assassinated in Dallas. The Constitution had never officially laid out a succession plan that detailed how, exactly, a vice-president should take power should a president no longer be able to carry out his or her duties. Up until the amendment, vice presidents effectively took over because of a precedent set by Vice President John Tyler in 1841, according to the National Constitution Center. The 25th amendment clearly spelled out that a vice president took over if a president died, resigned or, importantly, was removed from office.

The amendment opened the door for removal if a president was deemed to be unfit for office, different from an impeachment hearing that typically centers around investigating if a president acted illegally while in office.

There are two options to remove a mentally unfit president, which were helpfully laid out step-by-step by Fusion. The first option requires a majority of the president’s cabinet — positions such as secretary of state and secretary of defense — joining together with the vice president to declare the president is unfit. The second option requires the vice president to convince a majority of the House of Representatives and the Senate to decide the president is unfit. Both chambers of Congress then submit a letter stating such, which removes the president from power.

In both cases, the president can then submit a letter claiming he is fit for office, which then mandates a special session to vote on the issue. Once that special session is called, those trying to oust the president, in this case Trump, would have 21 days to convince a two-thirds majority of both Congressional chambers to vote to keep Trump out of the Oval Office.

While this might seem like a long shot, many are navigating toward it. Liberal  « GQ » correspondent Keith Olbermann called it an instant impeachment, a sort-of « crazy-man clause. » « For my money, he’s nuts — couldn’t pass a sanity test, open book, » Olbermann said. « But of course, Section Four of the 25th Amendment here does not say ‘nuts’ — or impaired, or erratic or unbalanced or unhealthy or bipolar or narcissist or sociopath or psychopath. It only says ‘that the president is unable to discharge the powers and duties of his office.' »

Diaspora Online

 

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=49071

Les commentaires sont fermés

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES