Libye: Des êtres humains vendus aux enchères comme esclaves | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

Libye: Des êtres humains vendus aux enchères comme esclaves

content_image

Libye: Des êtres humains vendus aux enchères comme esclaves

Un reportage de la chaîne de télévision américaine CNN montre que dans la Libye déchirée dans laquelle transitent de nombreux migrants, des hommes sont vendus lors d’enchères aux esclaves. Les journalistes américains ont livré leurs éléments aux autorités libyennes qui ont promis de lancer une enquête.

Sur une vidéo filmée en août dernier dans un endroit inconnu de Libye, des hommes attendent debout tandis qu’on entend un individu dire: « Ce sont des garçons grands et forts pour les travaux de la ferme ». Le même scande bientôt: « 400, 700, 800 ». C’est le prix, en dinars libyens, pour lequel il propose de vendre des êtres humains en tant qu’esclaves dans ces horribles enchères. Cette vidéo, envoyée par un contact, a lancé l’enquête qui a abouti à un reportage de CNN, disponible dès ce mardi sur le site internet de la chaîne américaine. 

Après des vérifications scrupuleuses, le média américain a envoyé l’une de ses équipes sur place. Une fois à Tripoli, les journalistes apprennent qu’une à deux ventes aux enchères se tiennent dans ces parages tous les mois. Cherchant à assister à l’une d’entre elles, ils sortent de la capitale. A l’arrière d’une maison de banlieue, dans le jardin, ils voient douze Nigérians, des hommes que leurs geôliers appellent « la marchandise », être achetés en très peu de temps. « Je ne sais pas quoi dire, franchement. C’est la chose la plus incroyable que j’ai jamais vue », dit la reporter devant la caméra.

Les autorités libyennes ont « entendu des rumeurs »

L’étape suivante les amène dans un centre de détention de migrants à Tripoli. Là, ils rencontrent un ancien esclave, baptisé Victory: « Oui, j’ai été venu alors que je venais ici. (…) La personne venue m’acheter, leur a donné l’argent. Et ils m’ont amené à la maison. Ce n’était même pas beaucoup d’argent », confie ce dernier.

Les grands-parents auraient un impact négatif sur la santé des enfants

D’autres migrants racontent des histoires similaires. « Ils vous font travailler de force et ils vous battent », dit l’un d’entre eux, mimant des coups de pied. Un officiel libyen, interrogé en octobre à propos des ventes d’esclaves par les journalistes, répond simplement: « On entend des rumeurs mais rien de si visible ne se passe devant nous ». CNN a envoyé ses vidéos aux autorités libyennes, qui ont assuré qu’elles allaient ouvrir une enquête.

Auteur: bfmtv – Diasporaenligne.net

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=55352

Répondre

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES