Mesures pour promouvoir les liens socio-identitaires entre la diaspora et les pays d’origine. | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

Mesures pour promouvoir les liens socio-identitaires entre la diaspora et les pays d’origine.

Grand-Guèye-1 (1)Par: Me. Serigne Babacar Guèye Juriste spécialiste en migrations internationales. Memebre du Groupe d’Etudes pour le Développement Régional et Dynamiques Rurales- www.diasporaenligne.net

La diaspora Sénégalaise constitue une ressource indispensable pour le développement socio-économique du pays et une partie importante de l’identité et de la vie publique nationale. Dans ce cadre, il est nécessaire d’ouvrir un dialogue durable et approfondi avec la communauté des migrants résidant à l’étranger, comprenant différents niveaux et thèmes divers en vue du développement national.

Concepts clé : Lien social: tous les types de relations entre personnes, groupes, organisations et institutions du pays d’origine et de la communauté à l’étranger. Lien identitaire: le sentiment d’appartenance matériel et symbolique et l’identification avec les personnes, les valeurs, les coutumes et le destin du pays comme élément fondamental de l’identité du migrant.

Promotion des liens socio-identitaires : toute action promouvant l’intensification, l’amélioration et L’institutionnalisation d’un rapport entre les citoyens de l’extérieur et du pays d’origine. Dimensions du renforcement des liens socio-identitaires entre la diaspora et le pays d’origine Protection et orientation de la diaspora à l’étranger.

Reconnaissance politique à différents niveaux. Politique culturelle et linguistique à adresser aux communautés d’expatriés et à leurs descendants. Mesures d’incitation de la participation et de l’implication de la diaspora dans la vie nationale et le développement.

PROTECTION ET ORIENTATION DE LA DIASPORA SENEGALAISE À L’ÉTRANGER

Actions de protection, de suivi et de garantie adressées aux migrants et mises en place par le pays d’origine dans les pays d’accueil, en particulier par l’intermédiaire des ambassades et des consulats. Le pays d’origine peut mettre en place et gérer toute une série de services pour les citoyens à l’étranger : À niveau individuel: informations ; assistance ; bureaucratie ; protection légale. À niveau collectif: promotion du monde associatif ; organisation de débats et d’échanges formalisés avec la diaspora ; identification d’interlocuteurs représentatifs ; soutien aux réseaux de professionnels et d’entrepreneurs ; aide aux migrants irréguliers.

RECONNAISSANCE POLITIQUE : VOTE, PARTICIPATION ET VOIX

Droit de vote: maintien des liens avec le pays; participation dans le cadre des campagnes électorales et le débat politique ; renforcement du poids des questions liées à la migration dans la vie du pays ; émergence de trajectoires d’engagement politique parmi les migrants. Double citoyenneté: permet l’intégration du propre citoyen dans la société de destination sans qu’il perde son attachement juridique et identitaire au pays de provenance. Instruments de voix: reconnaissance et valorisation du monde associatif et d’autres formes de regroupement représentant des canaux efficaces pour faire entendre les opinions de la diaspora ; consultation des réseaux et des « porte-paroles » et mise en contact de manière collective et formalisée.

POLITIQUES SOCIOCULTURELLES ET LINGUISTIQUES

Engagement pour améliorer la connaissance du pays, l’attachement culturel et le sentiment d’identité des migrants (spécialement des migrants anciens et de deuxième génération), ainsi que la relation entre les migrants et la population non migrante. Cohésion culturelle: maisons de culture; cours de langue et de culture; fêtes et événements artistiques et musicaux ; propositions aux jeunes de voyager dans les pays d’origine (séjours d’été, volontariats, etc.) Cohésion sociale: 1) De la diaspora (promotion de réseaux, du monde associatif) ; et 2) Interne au pays (rencontres institutionnalisées entre citoyens et diaspora; débats; promotion d’artistes, de réseaux socioculturels et de politiques transnationales).

RECONNAISSANCE INSTITUTIONNELLE DE LA CONTRIBUTION DE LA DIASPORA AU DÉVELOPPEMENT

Reconnaître le droit et la compétence de la diaspora dans la contribution au développement et dans l’amélioration des conditions du pays.

Possibles instruments :

 Instruments de dialogue « à distance »: sites internet d’information et d’accompagnement ; blogs de discussion ; fora virtuels de rencontre et de débat. Instruments « face à face » pour institutionnaliser les formes d’échange et de consultation de la diaspora, ainsi que pour promouvoir des modalités négociées et démocratiques de décision : fora locaux pour le développement dans le pays d’origine ; organismes permanents de consultation de la diaspora ; rencontres périodiques. Cette fiche d’information a été élaborée à partir de l’information contenue dans les présentations de Me.Serigne Babacar GUEYE du Réseau International DIASPORA EN LIGNE, sur Mesures pour promouvoir les liens socio-identitaires entre la diaspora et les pays d’origine.

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=10712

2 Commentaires pour “Mesures pour promouvoir les liens socio-identitaires entre la diaspora et les pays d’origine.”

Les commentaires sont fermés

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES