ONU : Les médias sociaux sont utilisés pour attirer les migrants ouest-africains en Libye | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

ONU : Les médias sociaux sont utilisés pour attirer les migrants ouest-africains en Libye

Les géants des médias sociaux sont invités à empêcher les trafiquants d’attirer les migrants ouest-africains en Libye, où ils risquent la détention, la torture et l’esclavage.

L’agence des Nations Unies pour les migrations appelle les géants des médias sociaux à contrôler leurs plateformes, affirmant qu’elles sont utilisées par les trafiquants pour attirer les migrants ouest-africains en Libye, où ils sont détenus, torturés et soumis à l’esclavage. Les trafiquants utilisent souvent Facebook pour atteindre les candidats à l’immigration avec de fausses promesses, a déclaré vendredi le porte-parole de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), Leonard Doyle, lors d’un point de presse.

Lorsque des migrants sont torturés, pour réclamer une rançon,   la vidéo est parfois envoyée à leur famille via WhatsApp, a-t-il ajouté.

“Nous pensons qu’il est temps que les sociétés de médias sociaux aient une responsabilité adulte pour leurs plateformes, qui ont clairement un rôle très préjudiciable sur les jeunes populations vulnérables en Afrique de l’Ouest”, a déclaré Doyle.

Des centaines de milliers de migrants ont tenté de traverser la Méditerranée vers l’Europe depuis 2014 et beaucoup sont morts en cours de route. L’afflux a présenté un problème politique pour les pays européens. Le nombre de migrants entrant en Europe est en baisse cette année.

L’OIM a également indiqué qu’elle rapatriait de la Libye  4 000 migrants au Niger et 167 en Guinée en dans le cadre de son programme de rapatriement volontaire, qui vise  15 000  migrants d’ici la fin de l’année.

Rapatriement de migrants ouest-africains

L’OIM prévoit de rapatrier au total 15 000 migrants africains d’ici la fin de l’année. La plupart  du Nigeria, de Guinée, du Mali et du Sénégal.

Le gouvernement du Niger a accepté d’agir en tant que pays de transit pour les migrants. Ceux qui arrivent à l’aéroport de Niamey sont enregistrés par l’Organisation internationale pour les migrations et transportés dans leurs foyers d’origine.

Un vol charter de l’OIM transportant 504 Nigérians, dont des femmes et de jeunes enfants, est arrivé jeudi à Niamey. L’OIM prévoit sept vols quotidiens supplémentaires à partir de Tripoli, chacun transportant environ 500 migrants nigérians.

L’organisation affirme qu’un autre vol charter est arrivé jeudi dans la capitale guinéenne, transportant 167 des ressortissants du pays.

Diasporaenligne News – diasporaenligne.net

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=56126

Les commentaires sont fermés

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES