Migration: Pape Matar Sow, Président de la fédération des Sénégalais de Turquie | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

Migration: Pape Matar Sow, Président de la fédération des Sénégalais de Turquie

« Notre compatriote Mouhamed Diouf, a été arrêté par la police turque »

Les Sénégalais de la République de Turquie, le pays du Président Recep Tayyip Erdogan, vivent dans des conditions très difficiles. Avant-hier, un ressortissant sénégalais du nom de Mouhamed Diouf a été arrêté par la police turque, puis conduit à l’aéroport pour son expulsion, mais le refus du directeur de la compagnie aérienne d’embarquer le sieur Diouf, a poussé les responsables de la police à rebrousser chemin. Le Président de la fédération des sénégalais de la République de Turquie, Pape Matar Sow, qui a été joint au téléphone, a signalé que ce dernier est actuellement en garde à vue dans un commissariat.

« Avant-hier, la police turque a arrêté trois de nos compatriotes sénégalais dans leur maison c’est-à-dire, Mouhamed Diouf, son frère Talla Diouf et une femme qui s’appelle Sokhna Faty Galass Dia. La police s’est présentée chez eux pour leur demander le contrat de leur maison et leurs papiers. Sokhna faty a répondu que l’homme qui  garde le contrat est sorti, mais la police l’a embarquée. Mouhamed Diouf qui était sorti, s’est plus part présenté au poste de police avec le contrat de la maison. Malheureusement, c’est lui-même qui a été arrêté », a pesté  le défenseur des droits des sénégalais basés en Turquie.

Très dépité, Pape Matar Sow, dira ceci, « A ma grande surprise, Mouhamed m’a appelé hier en tant que président de la fédération pour me dire qu’il sera  rapatrié au Sénégal, telle est la décision de la police sans l’aval d’un juge. Les policiers voulaient camoufler son expulsion à l’aéroport pour éviter que tout le monde le sache. Mais une fois sur les lieux, le préposé lui  a demandé ses bagages mais Ahmed lui a répondu que ces gens qui sont là veulent me rapatrier, alors le gars lui a dit que si vous refusez de partir, vous ne serez pas embarqué de force dans notre avion. C’est ainsi que la police est repartie avec notre compatriote au commissariat. Nous voulons que l’Etat du Sénégal réagisse le plus rapidement possible. Dans ce pays, nos droits sont foulés au pied sans tambour ni trompette », a déploré Pape Matar Sow.

Pour rappel, des commerçants sénégalais qui étaient à bord d’un véhicule, ont été récemment agressés puis dépouillés par des jeunes turcs qui se faisaient passer pour des policiers. Dans leurs maisons, nos compatriotes font souvent l’objet de contrôle très strict par des forces de l’ordre, armées jusqu’aux dents, selon notre interlocuteur, Pape Matar Sow, le Président de la Fédération des Sénégalais en Turquie.

17/05/2017

Source: Moussa Fall – Diasporaenligne

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=51894

Répondre

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES