Sénégalais d’ Allemagne : « Ils attendent d’être fixés sur leur sort» | Réseau International Diaspora En Ligne
Réseau International Diaspora En Ligne

Sénégalais d’ Allemagne : « Ils attendent d’être fixés sur leur sort»

Thiate du mouvement y’en a marre suit toujours le dossier de nos compatriotes  sénégalais faisant l’objet d’une enquête par les services de l’immigration allemande. Il révèle qu’une commission, venue du Sénégal, est actuellement en Allemagne et auditionne ces compatriotes en question. «Une commission y est allée et a fait son enquête. Des sénégalais ont été entendus pour savoir leurs motivations. Il y en a qui ont dit qu’ils sont des réfugiés, d’autres disent qu’ils sont en asile», informe-t-il.  

Qui sont ces Sénégalais concernés ?

Pour mieux faire comprendre ce dossier, le y’en a marriste explique que pour ces compatriotes qui sont actuellement en Allemagne, certains étaient en Libye, d’autres au Nord du Mali ou en Tunisie. «Et quand la guerre a éclaté, ils sont entrés en Allemagne pour demander le statut de réfugié. Et le gouvernement allemand leur a octroyé des permis de travail et les a logés en attendant de statuer sur leurs cas. Il y a aussi d’autres qui sont venus par la mer en passant par l’Espagne et par l’Italie», explique-t-il.

Pour localiser ces sénégalais et pouvoir les entendre, le gouvernement Allemand a usé de subterfuges bien particulier: «Les Allemands les ont mis sur écoute téléphonique. Ce qui leur a permis de connaitre la destination de leur appel notamment à travers l’indicatif +221. Ceux qui n’ont pas pu être mis sous écoute ont été pris par le biais de leurs transferts d’argent. Et ceux qui ont dit qu’ils sont Sénégalais, la commission a rencontré certains d’entre eux. Elle leur a posé des questions sur la véracité de leur histoire avant de les laisser partir. Donc, pour le moment, ils sont tous en attente pour connaitre leur sort», indique Thiate. Le membre du Groupe Keurgui souligne qu’aujourd’hui, l’Allemagne n’accepte le statut de réfugié ou d’asile politique que pour l’Érythrée et la Syrie. Ce qui risque de rendre compliqué la situation de nos compatriotes qui font l’objet d’une enquête.

 « On va vers une insécurité « 

Quant à la menace de plainte brandie jadis par le Directeur des sénégalais de l’extérieur, Thiat précise : «Ce que je dis n’est pas faux. Je ne l’ai pas créé, c’est un fait qui existe. Nous, quand on pose un débat, c’est pour que les Sénégalais soient édifiés. Nous voulons poser les vrais problématiques et en discuter. Certains furent rapatriés d’Espagne sous Wade et sont aujourd’hui en difficulté. Des sénégalais ont été rapatriés récemment des Usa et on ne sait pas pourquoi. Il y a même des Sénégalais qui ont été arrêtés à Alger. Aujourd’hui, c’est l’Allemagne, après ce sera la Hollande, la Norvège et autres. Donc, c’est pour que l’Etat réagisse et rassure les Sénégalais face à cette situation», confie l’activiste. «On ramène ceux de l’Espagne, on ramène ceux des Etats-Unis, on ramène ceux de l’Allemagne et ils vont venir trouver ceux qui sont là et qui n’ont pas de travail et aucun espoir. La lutte ne marche plus, les études sont difficiles et l’emploi n’existe plus au Sénégal. Mais, on va vers l’insécurité. Donc, il faut qu’on alerte», fait-il remarquer.

Le 12 mai, 2017 à 18:05:02

Auteur: Cheikhou AÏDARA – Seneweb.com

Comments

comments

URL courte: http://diasporaenligne.net/?p=51770

Les commentaires sont fermés

Galerie photo

Copyright : RESEAU DIASPORA EN LIGNE 2000-2016. TOUS DROITS RESERVES